Comment l’Upcycling a-t-il conquis le secteur de la mode ?

0
Upcycling

Comment l’Upcycling a-t-il conquis le secteur de la mode ?

Le monde entier est aujourd’hui incité à consommer mieux et à se mettre au vert. L’industrie de la mode, réputée polluante depuis longtemps, commence à présent à suivre la tendance. La dernière pratique en date : l’upcycling. Les matériaux en fin de vie sont vite transformés en objet de création. Comment cette tendance a-t-elle investi le monde de la mode ?

En quoi consiste l’upcycling ?

« Rien ne se perd, tout se transforme ». C’est en ces termes que les adeptes de l’upcycling se basent pour défendre leurs idées. L’upcycling, qui signifie « surcyclage » en français, désigne l’action de récupérer des déchets ou des objets en fin de vie pour les valoriser.

Dans le secteur de la mode en particulier, ce terme signifie la récupération de toutes sortes d’objets, de matériaux voire des tissus inutilisés pour les transformant en des habits ou autres accessoires de mode en vue de leur donner une seconde vie. Avec l’upcycling, les protecteurs de l’environnement espèrent faire adopter l’attitude écoresponsable et l’esprit écologique aux innombrables enseignes de la mode.

Aujourd’hui adoptée par plusieurs créateurs, la pratique commence à faire son chemin dans le milieu. D’ailleurs, les avantages sont multiples : tout en prenant soin de l’environnement, les professionnels du métier veulent créer des pièces pointues pouvant valoir une fortune et qui attirent les clients, même les plus exigeants. Les créateurs peuvent en faire des objets rares et exclusifs !

Les créateurs libèrent leur créativité

upcycling

L’univers de la mode est aujourd’hui de plus en plus critiqué quant à leur pratique polluante. En effet, environ 10 000 litres d’eau sont consommés pour la fabrication d’un seul jean. À travers l’upcycling, les créateurs voient donc une opportunité nouvelle pour allier à la fois esthétisme et éthique.

Certaines des marques les plus soucieuses de l’environnement en font aujourd’hui un challenge des plus passionnants : celui d’imaginer et de créer des pièces upcyclées, à la fois uniques et tendance, à partir d’objets anciens inutilisés. Toutefois, faire du recyclage ne suffit pas pour attirer la clientèle. Celui-ci doit être moderne, créatif et inventif. La devise des créateurs d’aujourd’hui est de « savoir créer et produire autrement »

L’upcycling séduit le fast fashion

La mode est actuellement au développement durable. Les champions du fast fashion sont, eux aussi séduits par l’upcycling. Avec cette pratique, ils veulent attirer bon nombre de clients de plus en plus soucieux des questions climatiques.

Depuis quelques temps, des enseignes telles que H&M invitent leur clientèle à leur apporter des vêtements usagés en les échangeant contre des bons d’achat. D’autres marques telles qu’Uniqlo utilisent des matières recyclées pour les transformer en de nouvelles collections de vêtements. Ces marques peuvent d’ailleurs en tirer d’énormes économies comme elles n’ont plus besoin de matières premières réputées chères.

L’upcycling attire aussi bien les start-up que les grandes marques

Les grandes marques investies dans une démarche écologique se sont également mises à l’upcycling depuis quelques années. Adidas, par exemple, s’est allié avec l’association Parley for Ocean en créant des baskets fabriqués avec des bouteilles recyclées. New Balance, quant à elle, en crée avec des chutes de tissus.

La start-up Oth-Paris, également séduite par l’idée, produit des sneakers en utilisant des semelles de pneu. La marque de prêt-à-porter Salut Beauté, pour sa part, récupère des chutes de tissus pour en créer des vêtements originaux.

D’autres professionnels de la mode suivent aujourd’hui la tendance à l’instar de :

  • La marque Streetwear Affekt ;
  • L’étoile montante Marine Serre ;
  • La marque avant-gardiste Andrea Crews ;
  • Good People ;
  • Grammar ;
  • Mara Hoffman ;
  • Paloma Wool.

Médias : marieclaire.be ; glose.fr

Partagez cet article :

Related Posts