Quel est l’impact du coronavirus sur l’industrie de la mode ?

0
masque-mode

Quel est l’impact du coronavirus sur l’industrie de la mode ?

Outre les innombrables conséquences du coronavirus à travers le monde entier, l’industrie du luxe et de la mode est aussi atteinte d’une autre manière par cette pandémie. Aujourd’hui, le Covid-19 ne cesse de se répandre et le bilan ne cesse de s’alourdir. Si la durée des retombées de cette pandémie est, actuellement, encore incertaine, en voici quelques-unes qui gangrènent déjà le monde de la mode.

Confinement des gros acheteurs

Si la pandémie de coronavirus a commencé sur le territoire de l’Empire du Milieu, elle touche aujourd’hui tous les continents sans exception et plusieurs secteurs économiques. En ce qui concerne l’industrie du luxe et de la mode en particulier, les touristes chinois figurent parmi les gros acheteurs. D’ailleurs, Paris, la capitale française de la mode et Milan, celle de l’Italie, sont sans doute les destinations européennes de prédilection des Chinois adeptes de produits de luxe.

Même au niveau mondial, ces acheteurs représentent, à eux seuls, plus du tiers des achats luxueux. Parfums, cosmétiques, habillement, sac et bagages hors de prix sont autant de produits recherchés par cette clientèle. Confinés depuis maintenant plusieurs semaines, ces gros consommateurs, vrais propulseurs de l’industrie de la mode, n’ont d’autres choix que de priver l’économie du monde entier de leurs emplettes.

 

Fermeture des usines

Confinement oblige, de nombreux fournisseurs et producteurs ont, aujourd’hui, été mis à l’arrêt. En effet, aussi bien les industries situées sur le territoire chinois que celles établies en Italie ne produisent plus grand-chose. Pourtant, en matière d’habillement, la Chine est, actuellement, en tête de liste, en tant qu’importateur de l’Union européenne. Par ailleurs, plusieurs marques de luxe se fournissent en Italie. Des difficultés d’approvisionnement et un creux des stocks sont ainsi à craindre dans les semaines, voire dans les prochains mois à venir.

Même si cela relève d’un grand défi, les marques qui font leur stock et leur production dans ces pays peuvent toujours examiner les possibilités de les faire dans d’autres pays. Des chaînes d’approvisionnement situées en Europe peuvent également voir en cette circonstance une occasion de rouvrir leurs portes. Toutefois, la Chine est connue à travers le monde pour ses modes de production et son savoir-faire unique. De plus, les marques de luxe demandent des normes et des qualités déjà maîtrisées par leurs fabricants et fournisseurs habituels. Certaines enseignes ont, par exemple, l’habitude de s’appuyer sur le savoir-faire artisanal des Italiens.

coronavirus

Les marques les plus touchées

La pandémie touche toute l’industrie de la mode. Les marques italiennes en sont les premières victimes :

  • Giorgio Armani,
  • Salvatore Ferragamo,
  • Prada SPA,
  • Valentino.

Les grandes enseignes italiennes ont l’habitude d’attirer les touristes venus des quatre coins du monde. Fendi & Pucci, Bottega Veneta & Pomellato ou encore Gucci souffrent sans exception d’une baisse considérable du taux de fréquentation.

Mais les marques italiennes ne sont pas les seuls à en pâtir. D’autres entreprises de luxe pour ne citer que Capri, Tapestry ou encore Burberry, prévoient déjà une baisse considérable de leurs ventes pour cette année. Cette crise sanitaire qui se généralise partout dans le monde va certainement faire baisser leurs ventes pendant les semaines à venir, et ce pour une durée encore incertaine.

Annulation des évènements

À Paris, plusieurs évènements n’ont pas été pris d’assaut aussi bien par le public que par les participants comme à l’accoutumée. Tel est le cas pour le salon de la mode et du textile Première Vision ou encore le Fashion Week qui se sont déroulés pendant que la pandémie a déjà touché la Chine de plein fouet.

Pendant ce temps et jusqu’aujourd’hui, les annulations et les reports de date se succèdent. Il s’agit notamment de :

  • Playtime Shanghai,
  • Intertextile Shanghai Home Textiles,
  • Intertextile,
  • Apparel Fabrics,
  • CHIC,
  • Yarn Expo.

Tous ces salons devaient se dérouler sur le territoire chinois, mais la pandémie actuelle a complètement changé la donne.

Illustrations : sortiraparis.com ; lvdneng.rosselcdn.net

Partagez cet article :

Related Posts